Toujours aussi dynamique et remplie d’optimisme, l’équipe de l’Albertville Jazz Festival a réussi à contourner les difficultés liées à la crise sanitaire, pour proposer à toutes les Albertvilloises et tous les Albertvillois, une édition 2020, sixième de son nom.

Même si la programmation se trouve réduite, nous pouvons saluer les organisateurs, qui, malgré des contraintes budgétaires colossales, mettent tout en œuvre pour nous proposer une édition de qualité. Tous les concerts sont gratuits et localisés au square Soutiras, les 24 et 25 juillet. Aucune excuse pour ne pas venir se divertir dans un lieu fort agréable et découvrir de grands professionnels du jazz.

En cette période d’incertitude, le monde de la culture a besoin de notre soutien. Nous avons aussi besoin de retrouver du lien social, tout en respectant les distanciations physiques. Quel plus beau moyen que la musique pour recréer ce lien et surmonter et dépasser, pour certains d’entre nous, les moments particulièrement difficiles des derniers mois.

On dit que la musique adoucit les mœurs. Le jazz, est sans aucun doute, l’un des genres musicaux des plus éclectiques. Apparu aux États-Unis vers la fin du XIXème siècle, le jazz résulte d’un brassage de différents styles et de différentes cultures. Il doit nous inspirer en cette période. John Coltrane, l’un des plus grands jazzmen de tous les temps, considérait le jazz comme “une expression des idéaux les plus élevés. Par conséquent, il contient de la fraternité." Que l’Albertville Jazz Festival soit un beau moment de fraternité.

Bon festival à tous !

Frédéric Burnier Framboret

Maire d'Albertville