Billetterie
Youn Sun Nah - invite Nguyên Lê
Scène de la Cour - à partir de 20h30
samedi 28 juillet 2018
< retour

Un peu plus de deux ans après sa dernière tournée en Europe, Youn Sun Nah a fait son retour sur disque et sur scène à l’occasion de la sortie de son nouvel album, She Moves On (paru sur le label ACT le 19 mai).

 

Youn Sun Nah est née et a grandi à Séoul dans une famille passionnée par la voix ; son père est chef de chœur et sa mère actrice de comédies musicales. Elle apprend le piano dans son enfance mais se consacre essentiellement à ses études générales jusqu’à ce qu’elle obtienne son diplôme de Lettres à l’Université de Konkuk en 1992.

 

Francophile, amatrice de chanson, elle monte à Paris durant l’automne 1995. Elle s’inscrit à l’Institut National de Musique de Beauvais, au Conservatoire Nadia et Lili Boulanger et au CIM, école de jazz et musiques actuelles. C’est dans cette école que se produit le déclic.

 

Au fil des saisons, sa voix et sa personnalité marquent les esprits et touchent les cœurs aux quatre coins du globe. Entre mi-2009 et mi-2015, YSN donne près de 500 concerts, pour la plupart à guichets fermés. Elle publie 3 albums sur le label allemand ACT, deux seront certifiés disques d’or en France et en Allemagne (Same girl & Lento). YSN reçoit plusieurs distinctions de ses pairs (Académie du Jazz en France, Echo Jazz en Allemagne, Korean Music Award en Corée) et fait une apparition à la cérémonie de clôture des JO d’hiver 2014.

 

Le Théâtre National de Corée lui confie la programmation et la direction artistique de l’édition 2015 du festival de musiques traditionnelles coréennes Yeowoorak. 

Pour cette 4ème édition, elle s'associe sur scène avec le guitariste Nguyên Lê.  

Distribution
Youn Sun NahVoix
Frank WoestePiano, Fender Rhodes, orgue Hammond

Né à Hanovre en 1976 dans une famille passionnée de musique, Frank a déjà touché à tous les instruments à 10 ans: batterie, guitare, basse, accordéon, clarinette et surtout le piano, dont il perçoit très vite toute l'amplitude harmonique, mélodique et rythmique. En famille, il improvise déjà avec son père, sa sœur et un voisin jazzman qui lui enseignera ses premiers rudiments. Très tôt, donc, Frank grandira avec son double bagage, classique et jazz.

Quand il partira au Conservatoire de Brême pour faire ses classes, il passera d'ailleurs ses nuits dans les caveaux du coin pour improviser avec les jazzmen. Normal pour un musicien qui considère que les frontières entre les genres sont loin d'être hermétiques.

Plus tard, Frank débarque en France en 1997 pour achever sa formation dans la section jazz du Conservatoire de Paris, et ne repartira plus. A coté de ses qualités en tant que pianiste il se fait remarquer en tant qu’arrangeur et pour son travail avec le Fender Rhodes en utilisant des effets analogiques pour créer de sons inédits.

Des qualités qui l'auront amené à fréquenter les plus grands musiciens français et internationaux : il a joué entre autres avec Ibrahim Maalouf, Dave Douglas, Mark Turner, Larry Grenadier, Médéric Collignon, Clarence Penn, Stefano di Battista, Nasheet Waits, Michel Portal, Ben Monder, Justin Brown, Magic Malik, Gretchen Parlato, Youn Sun Nah.

Il aussi eu l occasion de partager la scène avec des artistes issus de la pop ou la chanson tel qu’Oxmo Puccino, Juliette Gréco, Mathieu Chedid ou du monde de la musique classique comme l’Orchestre National de Bretagne .

Il a enregistré 6 albums en tant que leader produit par les labels Challenge et ACT et un nombre considérable d’albums en sideman et ou arrangeur dont plusieurs albums recompensés aux « Victoires du Jazz »

Il est lauréat de plusieurs concours internationaux (1er ou 2ème prix) : Le Prix Steinway au Montreux Piano Competition, Jazz Hoeilaart international Competition, Getxo European Jazz Contest. Il a été nommé aux Victoire du jazz 2011 dans la categorie « Révelation de l année »

Frank Woeste est aussi l’initiateur d’un cycle de Masterclass dans son studio d’enregistrement « Studio Libretto ».

Brad Christopher JonesContrebasse

Brad Christopher Jones est un bassiste né à New York, également compositeur et enseignant. Il a enregistré et tourné dans le monde entier avec de nombreux artistes, tels que Ornette Coleman, Elvis Costello, Elvin Jones, David Byrne, Muhal Richard Abrams, Sheryl Crow, Deborah Harry, Dave Douglas, Vernon Reid, John Zorn, Don Byron, Marc Ribot et The Jazz Passengers.

Brad a sorti quatre albums sous son nom, avec trois projets différents : Uncivilized Poise et The Embodiment avec son groupe connu sous le nom Aka Alias, Pouring My Heart In avec le Brad Jones Quartet, et son dernier album Avant Lounge avec son projet du même nom.

Brad est aussi un pédagogue aguerri, il a enseigné lors d'ateliers et de master class en France, Italie, Canada et Mexique. Il fait partie de la faculté de musique de l'Université de Columbia à New York.

Tomek MiernowskiGuitares

Tomek Miernowski est un multi-instrumentiste et producteur basé à New York. Née en Pologne, Tomek a grandi à Madison dans le Wisconsin et a fait ses études à l'Université du Michigan. Il étudie le jazz auprès de Robert Hurst et Geri Allen. Il suit également des études d’ingénieur du son. Depuis qu'il a emménagé à New York, Tomek a une actualité riche.

Il se produit en concert et travaille en studio avec une de nombreux artistes tels que Elle King, Diane Birch, Bill Sims Jr., Son Lux, Vulfpeck, Mos Def, Chris Thile, Rachel Platten, The Brooklyn Boogaloo Blowout, and Meg Mac.

Dan RieserBatterie

Dan Rieser. Originaire de Colombus dans l'Ohio, Dan a étudié au Berklee College of Music de Boston. Il fait partie de la scène musicale new-yorkaise depuis 25 ans. Nous pouvons l'entendre sur le titre à succès Don't Know Why de Norah Jones, ainsi que sur le titre de Rosanne Cash The River and The Thread, recompensé par un Grammy.

Il a également enregistré et joué avec Madeleine Peyroux, Bill McHenry, Chris Cheek, Jon Cowherd, Jenny Scheinman, The Little Willies, Amos Lee, William Bell, et de nombreux autres artistes.

Nguyên LêGuitare

Né à Paris de parents vietnamiens, Nguyên Lê débute à l’âge de 15 ans par la batterie, puis la guitare, puis la basse électrique. Il se consacre à la musique après une licence d' Arts Plastiques et une maîtrise de Philosophie sur l'Exotisme. Il cofonde en 1983 le groupe Ultramarine qui remporte alors le 1er prix du concours national de Jazz de la Défense, et dont "Dé" sera défini plus tard comme "le meilleur album de World Music de l'année 1989 " (Philippe Conrath, Libération)

Musicien autodidacte voué à l’aventure & l’ouverture, il joue alors de ses cordes autant pour le rock (Jim Cuomo, Madagascar 1984), la chanson (Claude Nougaro, Ray Charles), le jazz contemporain (bassiste avec Marc Ducret & Yves Robert, guitariste avec Eric Barret, Eric Le Lann), l'électro-acoustique (André Almuro, Tona Scherchen) et surtout les musiques extra-européennes: l'Afrique et les Caraïbes d'Ultramarine, l'Algérie de Safy Boutella & Cheb Mami, la Turquie de Kudsi Erguner, l'Inde de Kakoli, le Vietnam où, lors de son 1er voyage en 1979, il apprend le "Dan Bau », monocorde traditionnel. Il continuera cet apprentissage à Paris avec son professeur Truong Tang.

Choisi par Antoine Hervé pour être guitariste de l'Orchestre National de Jazz (87, 88, 89), il joue avec Johnny Griffin, Louis Sclavis, Didier Lockwood, Carla Bley, Steve Swallow, Randy Brecker, Toots Thielemans, Courtney Pine, Steve Lacy, Dee Dee Bridgewater, Gil Evans, Quincy Jones. Il écrit ses premières pièces pour big band : "PROCESSOR", sur le CD "ONJ 87" et "LUNIK II", co-arrangé pour Dominique Borker, joué par l'ONJ 89.

«Hà Nôi Duo», le 16e disque de Nguyên Lê, est sorti en Janvier 2017. Né de la rencontre avec le musicien traditionnel Ngo Hong Quang, il se veut le messager des racines et du futur de la musique Vietnamienne. Le Financial Times dira : »Un hommage étincelant & aux multiples facettes à la musique Vietnamienne.» Le groupe se produit actuellement dans les salles & les festivals prestigieux du monde entier, de Hànôi à Cologne, de Marseille à Amsterdam.

Dans son prochain projet «Overseas», Nguyên Lê s’associe au metteur en scène de cirque Tuan Lê, de Ho Chi Minh Ville (Mon Village, Ao Show) pour célébrer la créativité contemporaine de la migration vietnamienne dans un spectacle qui associe musique traditionelle, rock, jazz; danse hip-hop & contemporaine; arts du cirque; vidéo & costumes. Le spectacle sera créé fin Octobre 2018 au Musée des Confluences de Lyon & sera ensuite en tournée. Une version discographique est en cours de production.